DiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporama
Vous êtes ici : Accueil   >   Examen ERAGE (CRFPA)   >   Règlement examen ERAGE (CRFPA)   >   Conditions d'accès à l'examen d'entrée à l'ERAGE

Conditions d'accès à l'examen d'entrée à l'ERAGE

Il est ouvert aux étudiants titulaires d'une maîtrise en droit ou d'un titre ou diplôme équivalent au sens de l'arrêté du 25 novembre 1998.

Arrêté du 25 novembre 1998 fixant la liste des titres ou diplômes reconnus comme équivalents à la maîtrise en droit pour l’exercice de la profession d’avocat

NOR : JUSC9820745A

Le garde des sceaux, ministre de la justice, et le ministre de l’éducation nationale, de la recherche et de la technologie,
Vu la loi n° 71-1130 du 31 décembre 1971 modifiée portant réforme de certaines professions judiciaires et juridiques, et notamment son article 11 (2e),

Vu le décret n° 91-1197 du 27 novembre 1991 modifié organisant la profession d’avocat,

Arrêtent :

Art. 1er.

Modifié par Arrêté du 21 mars 2007 - art. 1 (V)

Sont reconnus comme équivalents à la maîtrise en droit pour l'exercice de la profession d'avocat :

  1. Les doctorats en droit ;
  2. Le diplôme national de master en droit, les diplômes d'études approfondies (DEA) et les diplômes d'études supérieures spécialisées (DESS) des disciplines juridiques ;
  3. Les maîtrises de sciences et techniques des disciplines juridiques ;
  4. Le diplôme de la faculté libre autonome et cogérée d'économie et de droit de Paris ;
  5. Le titre d'ancien élève de l'Ecole nationale des impôts ayant suivi avec succès le cycle d'enseignement professionnel des inspecteurs-élèves des impôts ;
  6. Le titre d'ancien élève stagiaire du centre de formation des inspecteurs du travail et de la main-d'oeuvre ou d'ancien élève de l'Institut national du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle ayant suivi avec succès le cycle de formation d'inspecteur stagiaire ou d'inspecteur-élève du travail ;
  7. Le titre d'ancien greffier en chef stagiaire des services judiciaires ayant suivi avec succès le cycle de formation initiale dispensé par l'Ecole nationale des greffes ;
  8. Tout titre ou diplôme universitaire ou technique étranger exigé pour accéder à une profession juridique réglementée dans l'Etat où ce titre a été délivré ;
  9. Les mentions "carrières judiciaires et juridiques et "droit économique du diplôme de l'Institut d'études politiques de Paris.

Art. 2.

L’arrêté du 7 août 1995 fixant la liste des titres ou diplômes reconnus comme équivalents à la maîtrise en droit pour l’exercice de la profession d’avocat est abrogé.

Art. 3.

Le directeur des affaires civiles et du sceau au ministère de la justice et le directeur de l’enseignement supérieur au ministère de l’éducation nationale, de la recherche et de la technologie sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Fait à Paris, le 25 novembre 1998.