DiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporama
Vous êtes ici : Accueil   >   Festival Justice en Cultures   >   Edition 2016 - Pour une nouvelle géographie de la Justice   >   Programme 2016

Programme 2016

Présentation du programme 2016

La seconde édition du festival « Justice en cultures », « Aux Marges de la Justice » (15 septembre/15 octobre 2015), avait mis en lumière des situations de marginalité où des individus, des populations n’avaient pas accès à une justice « équitable » au sens de l’article 6-1 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme (CEDH) : militants de l’indépendance algérienne, victimes du génocide arménien, jeunes des banlieues, travailleurs migrants, mal logés, maladies mentaux hospitalisés sous la contrainte,… L’attitude, partagée largement par les acteurs des manifestations de ce festival, avait été de dénoncer les insuffisances des justices française, européenne et/ou mondiale. Les supports artistiques (lectures théâtrales, films, concerts,..) avaient permis de donner plus de force aux accents critiques des participants.

Le bilan attentif de ce festival aura permis d’imaginer une nouvelle dynamique d’échanges sur la Justice pour l’année 2016.

Après avoir examiné les insuffisances ou les dysfonctionnements de la Justice, les inspirateurs de la nouvelle édition du Festival proposent de retourner le thème 2015 comme on retourne un gant pour l’enfiler sous un nouveau jour.

L’originalité du projet du festival 2016 « Pour une nouvelle géographie de la Justice » consiste en effet dans l’approche des sujets proposés.

S’il s’agit encore de réaliser une analyse critique de situations d’injustice, l’objet principal des échanges consistera à tenter de trouver de nouveaux concepts, règles ou architectures juridiques qui permettraient de créer des espaces de Justice plus adaptés aux attentes des justiciables, plus généralement à celles du monde contemporain.

Le thème de ce festival invite donc les intervenants comme les participants à solliciter leur imagination. Si, bien sûr, c’est d’abord l’imagination juridique qui jouera un rôle important, les points  de vue des sociologues, des politologues, des philosophes, des artistes, des citoyens ordinaires seront essentiels pour donner de la légitimité aux propositions formulées. Le succès de ce festival se mesurera alors dans la netteté avec laquelle les manifestations auront contribué à une nouvelle cartographie de la Justice.

Consultez le programme détaillé